ANTENNE TELEPHONIQUE 

Cette antenne a été créée pour vous écouter, recueillir vos témoignages de sexisme et/ou de harcèlement et vous aiguiller vers les personnes compétentes afin de vous accompagner dans vos démarches, selon vos besoins. Cette antenne permet une centralisation des plaintes et une vue d'ensemble sur l'ampleur de cette problématique. 

Appelez-nous au 079 556 34 94, les mardis et jeudis de 17h à 20h. 

L'anonymat est garanti. 

En dehors des heures d'ouverture de l'antenne, vous pouvez nous contacter via notre adresse email en cliquant sur le bouton ci-dessous et nous reviendrons vers vous au plus vite.

 

RAPPEL DE CERTAINES DEFINITIONS:

SEXISME : 
Le sexisme désigne l'ensemble des préjugés ou des discriminations basés sur le sexe ou par extension, sur le genre d'une personne. Il s'étend au concept de stéréotype et de rôle de genre, pouvant inclure la croyance qu'un sexe ou qu'un genre serait intrinsèquement supérieur à l'autre. Ces stéréotypes et représentations collectives peuvent se traduire par des mots, des gestes, des comportements ou des actes qui excluent, marginalisent ou infériorisent la victime par rapport à son genre. Le sexisme évoque également la discrimination de genre sous la forme des inégalités homme-femme. Dans sa forme extrême, il peut encourager le harcèlement sexuel, le viol ou toute autre forme de violence sexuelle.

HARCELEMENT SEXUEL: 
Comportement à caractère sexuel ou fondé sur l’appartenance à un sexe qui n'est pas souhaité par une personne et qui porte atteinte à sa dignité sous forme de parole, geste ou acte, isolé ou répété. 
Le terme de harcèlement sexuel, tel que défini par la loi suisse, peut donc s'employer pour une situation unique dans le temps.

Une règle simple permet de déterminer si une situation constitue un simple flirt, un début de relation amoureuse ou sexuelle entre collègues ou au contraire un cas de harcèlement sexuel : ce qui distingue les deux types de situation n'est pas l'intention de la personne à l'origine de l'acte, mais la façon dont il est ressenti par la personne concernée, le caractère désiré ou non du comportement.

Concrètement, il s’agit par exemple: 

- de remarques scabreuses ou embarrassantes sur l'apparence physique de collègues;
- de remarques sexistes ou de plaisanteries sur les caractéristiques sexuelles, le comportement sexuel ou l'orientation sexuelle de collègues;
- de présentation de matériel pornographique – qu'il soit montré ou suspendu;
- d'invitations importunes dans un but sexuel;
- de contacts physiques non désirés;
- de pratiques consistant à suivre des collègues à l'intérieur ou à l'extérieur de l'entreprise;
- de tentatives d'approches accompagnées de promesses de récompenses ou de menaces de représailles;
- d'agressions sexuelles, de contrainte sexuelle, de tentatives de viol ou de viols.