NOS OBJECTIFS

Les objectifs du collectif sont de sensibiliser et communiquer autour de la problématique du sexisme et du harcèlement en milieu hospitalier subis par les étudiant.e.s en formation, de faire le lien entre institutions médicales, structures universitaires et collaborateurs.trices et de proposer des ressources et un aiguillage concret en cas de situations de sexisme et/ou de harcèlement sexuel.  

CLASH! est un collectif ouvert au dialogue, aux propositions et à toute question concernant la thématique du sexisme en milieu hospitalier.

Bien que CLASH! soit un collectif initialement adressé aux étudiant.e.s en médecine, toutes les victimes et témoins de sexisme et/ou de harcèlement sexuel dans le milieu hospitalier romand peuvent être entendus, accompagnés et/ou orientés par le collectif.

CLASH EST ÉLU PROJET LAURÉAT DU PRIX EGALITE DU CLAFV 2019

EN DEUX MOTS, NOTRE HISTOIRE

CLASH! (Collectif de Lutte contre les Attitudes Sexistes en milieu Hospitalier) est un collectif lausannois créé par des étudiantes en médecine au printemps 2018 suite à un sondage réalisé de manière officieuse auprès de leurs pair-e-s.
  • Un questionnaire en ligne anonymisé, avec questions ouvertes et fermées, a été transmis aux étudiant-e-s des 4 dernières années d'étude en médecine à Lausanne, c’est-à-dire environ 800 personnes, qui auraient pu être témoins ou victime de sexisme durant leur expérience clinique.
  • 185 réponses ont été récoltées dont 60 témoignages, certains faisant état de termes crus et durs . Ces témoignages impliquent majoritairement des hommes auteurs et des femmes victimes, et plus précisément des supérieurs hiérarchiques sur les stagiaires. Les témoignages relatent des situations dans plusieurs services et hôpitaux suisses et étrangers.
  • Ces témoignages font état de sexisme ordinaire, de dénigrement de la position de la femme tant au niveau privé que dans sa fonction de médecin, d'avances et de remarques déplacées sur le physique, de harcèlement et d'agression sexuelle.

Afin d'élaborer des réponses concrètes à ce climat d'apprentissage et de travail délétère, plusieurs projets ont vu le jour : une campagne de sensibilisation au sein de l'hôpital universitaire où le sondage fut mené, la mise en place d'une antenne téléphonique gérée par des étudiant-e-s et la création d'un cours pratique obligatoire sur la problématique du sexisme et du harcèlement sexuel. D'autres projets sont en développement avec de nouveaux partenaires. Le détail se trouve dans la rubrique "Projets & événements".

NOUS SUIVRE SUR LES RESEAUX SOCIAUX:

instagram: @associationclash